douleur-articulaire

Le guide de votre bien-être à domicile

Comment soulager les douleurs articulaires quotidiennes ?

Soulager les douleurs

© Yuri Arcurs - iStockphoto

Soulager les douleurs articulaires mineures est indispensable pour vivre sereinement au quotidien. N’hésitez pas à opter pour un traitement à base de plantes, de massages avec des huiles essentielles ou en en portant des genouillères, des coudières, etc.…

  1. Traiter les douleurs articulaires mineures par l’homéopathie
  2. Traiter les douleurs articulaires mineures par la phytothérapie, des oligo-éléments ou le silicium organique.
  3. En compléments alimentaires ou en gel, les oligoéléments soulagent les douleurs articulaires.
  4. Compresses thermiques, huiles essentielles ou genouillères pour atténuer les douleurs articulaires mineures

Il existe des traitements autres que des anti-inflammatoires classiques pour soulager les douleurs articulaires qualifiées de mineures : l’homéopathie, la phytothérapie ou la prise d’oligo-éléments peuvent apporter un soulagement non négligeable.

Traiter les douleurs articulaires mineures par l’homéopathie

L’homéopathie est méthode thérapeutique créée par Hahnemann.

Selon la définition, c’est une « médecine non conventionnelle » : elle consiste à administrer à un malade de très faibles doses d’une substance pour soigner les symptômes dont il souffre, que ceux-ci soient d’origine physique ou psychique.

Il s’agit par exemple d’administrer à une personne qui souffre de douleurs articulaires mineures des doses homéopathiques, soit sous forme de granules, de gouttes (généralement il s’agit de la teinture mère des plantes) ou d’ampoules buvables.

Quelle que soit la forme sous laquelle l’homéopathie est prise par le patient, son but est de le soulager de ces douleurs articulaires.

Dans le cas d’un traitement homéopathique, le choix de la dilution, s’il est administré par gouttes, est important : son efficacité en dépend pour traiter les douleurs articulaires.

De même, si on prescrit au patient, un traitement sous forme de granules, on lui recommandera de bien respecter la fréquence des prises qui lui sont prescrites.

Citons, à titre d’exemple, quelques-unes des doses homéopathiques recommandées pour les douleurs articulaires : arnica, Belladonna, rhus toxicodendrum, Harpagophytum, Reine des prés, Genévrier….

Traiter les douleurs articulaires mineures par la phytothérapie, des oligo-éléments ou le silicium organique.

La définition de la phytothérapie est « l’utilisation thérapeutique des plantes ».

Cela signifie que vous pouvez soigner vos douleurs articulaires mineures par la phytothérapie soit pendant une période donnée en remplacement des anti- inflammatoires classiques, soit en complément du traitement que vous donnera votre médecin.

Il faut savoir que ces plantes renferment des molécules avec des effets souvent bénéfiques sur les douleurs articulaires.

Parmi les plantes les plus efficaces en phytothérapie, les plus connues sont la griffe du diable, la camomille romaine ou le romarin.

Elles ont un effet anti-inflammatoire qui va calmer la douleur.

Mais d’autres plantes comme la reine des prés, le bouleau, le peuplier ou le saule blanc ne sont pas en reste pour lutter contre les douleurs articulaires et permettre de se mouvoir plus aisément sans souffrir.

Il est à noter que certaines de ces plantes en phytothérapie, comme le cassis ou la prêle par exemple, facilitent les fonctions d’élimination de l’organisme en le purifiant.

Une des plantes les plus connues en phytothérapie est l’arnica : dans les douleurs articulaires mineures, elle est souvent recommandée en cas de contusions ou de chutes.

En compléments alimentaires ou en gel, les oligoéléments soulagent les douleurs articulaires.

Les oligo-éléments ont un rôle important dans le cas des problèmes inflammatoires.

Ils peuvent également être un apport non négligeable pour soigner des situations traumatiques.

Les oligo-éléments les plus couramment utilisés sont le fer, le cobalt, le zinc, le cuivre, le manganèse, le chrome, le silicium, sans oublier l’or, l’argent et le bismuth.

Dans le cas de ces douleurs articulaires mineures, ils peuvent être pris en complément d’un traitement.

Pour soulager vos douleurs articulaires, n’hésitez pas à utiliser le silicium organique.

Sachez que c’est un des éléments importants qui compose notre organisme et, à ce titre, il peut être un apport non négligeable pour soulager vos douleurs articulaires.

Vous pouvez l’utiliser soit sous forme de complément alimentaire, soit sous forme de gel que vous appliquerez localement sur les articulations douloureuses pour une efficacité plus rapide.

Compresses thermiques, huiles essentielles ou genouillères pour atténuer les douleurs articulaires mineures

En complément de tous les traitements principalement à base de plantes, vous pouvez aussi pour soulager vos douleurs articulaires mineures, qu’elles soient passagères ou quotidiennes, utiliser des compresses thermiques, des huiles essentielles.

Les compresses thermiques vous soulageront en diffusant du chaud ou du froid sur les articulations qui vous font souffrir.

Le produit gélatineux qu’elles contiennent absorbe le chaud, ou le froid, et le diffuse sur l’articulation sensible.

Vous pouvez aussi utiliser des huiles essentielles sous forme de massage sur les articulations douloureuses.

Elles ont un effet calmant et apaisant.

De par leurs propriétés, elles sont anti-inflammatoires.

Quelles sont les plus efficaces ? On vous recommandera les huiles essentielles à base d’eucalyptus citronné, de laurier noble ou de giroflier pour les plus connues.

Pour un effet optimum, il convient de mélanger 10 gouttes de l’une de ces huiles d'elles dans 30 ml d'huile végétale de millepertuis : ensuite, vous pouvez commencer le massage de vos articulations douloureuses.

Pour protéger vos articulations douloureuses, n’hésitez pas à porter des genouillères ou des coudières.

Elles immobilisent et maintiennent l’articulation par l’effet de contention de la bande de tissu que vous portez.

Mais elles ne vous empêchent en aucun cas de vous mouvoir.

Bien au contraire, cet effet de maintien à la fois doux et ferme vous rassure dans les mouvements que vous effectuez.

A lire aussi, sur le thème douleur articulaire :

Les douleurs articulaires : symptômes et causes

Les douleurs articulaires peuvent nous faire souffrir à des degrés plus ou moins importants et provoquer une gêne non négligeable, surtout lorsqu’il s’agit d’articulations maîtresses qui sont très sollicitées et qui permettent de se mouvoir ou d’effectuer des mouvements incessants.

Comment prévenir les douleurs articulaires ?

Il est difficile de ne rien tenter contre la douleur lorsque celle-ci vous gâche la vie ! Et les douleurs articulaires font malheureusement partie de ces maux difficilement supportables. Des solutions alimentaires, physiques ou d’hygiène de vie sont à votre disposition pour juguler les effets des douleurs articulaires.

Les pathologies liées aux articulations

Arthrose et arthrite, les maladies les plus courantes liées aux articulations, se matérialisent par des inflammations des articulations plus ou moins importantes qui peuvent s’avérer extrêmement douloureuses en cas de crise.

Le rôle complexe des articulations

Qu’il s’agisse des articulations majeures comme l’épaule, le poignet ou le genou, toutes ont une importance capitale dans nos mouvements, soit par rotation, soit par flexion.

Les types d’articulations

Avant de voir en détail les différentes articulations composant le corps humain, il paraît utile de définir ce qu’est une articulation : « Une articulation est la jonction entre deux os. » et également : « La jonction de deux parties du squelette leur autorisant une mobilité relative. »





Stop aux Poils !