Le guide de votre bien-être à domicile

Douleur articulaire

Les pathologies liées aux articulations

femme docteur

© Yuri Arcurs - iStockphoto

Arthrose et arthrite, les maladies les plus courantes liées aux articulations, se matérialisent par des inflammations des articulations plus ou moins importantes qui peuvent s’avérer extrêmement douloureuses en cas de crise.
  1. Arthrite ou d’arthrose : que recouvrent exactement ces termes ?
  2. Quelle est la cause de l’arthrose et quels en sont les symptômes ?
  3. Pourquoi la polyarthrite rhumatoïde est-elle une forme d’arthrose plus grave ?

Comment se manifeste l’inflammation d’une de vos articulations ? En règle générale, elle se matérialise par des rougeurs et des sensations plus ou moins importantes de brûlure. En fait, en périphérie de l’articulation, les muscles, les tendons et les ligaments qui l’entourent, permettant son fonctionnement et sa mobilité, peuvent vous faire souffrir également s’ils sont enflammés.

Arthrite ou d’arthrose : que recouvrent exactement ces termes ?

La définition du mot arthrite est la suivante : « Inflammation douloureuse des articulations ». Il faut noter que l’arthrite se matérialise principalement par un gonflement, des douleurs, des raideurs et des rougeurs de l’articulation plus ou moins importantes et handicapantes dans les mouvements habituels.

Qu’est-ce qui peut justifier l’apparition de l’arthrite ? En dehors de l’usure naturelle due à l’âge, cette inflammation articulaire peut aussi provenir d’une chute, d’un traumatisme à la suite d’un accident, d’une infection.

Il existe plusieurs formes d’arthrite. Il est à noter que les deux plus courantes sont l’arthrose et la polyarthrite rhumatoïde, forme beaucoup plus sévère et invalidante.

Dans les différentes formes d’arthrite répertoriées, on cite souvent :

L’arthrite infectieuse et l’arthrite réactive : elles sont toutes les deux provoquées par une infection qui atteint les articles. Ces dernières provoquent alors une inflammation qui s’avère douloureuse.

L’arthrite juvénile : comme son nom l’indique, elle va toucher les enfants et les adolescents. Elle est répertoriée comme une forme peu courante de polyarthrite rhumatoïde. Si elle est bien traitée et prise en charge suffisamment tôt, elle va heureusement disparaître au fur et à mesure que les enfants et les adolescents prennent de l’âge.

L’arthrite psoriasique : on l’identifie malheureusement par les lésions qu’elle laisse sur la peau, ces dernières pouvant être assimilées à du psoriasis.

La goutte : c’est une forme très douloureuse d’arthrite, car elle se matérialise par une inflammation importante et des douleurs importantes qui, souvent, touchent le gros orteil et provoque bien sûr de la gêne lors de la marche. La goutte se caractérise en fait par des cristaux qui se déposent sur les articulations, et plus généralement celle du pied.

Quelle est la cause de l’arthrose et quels en sont les symptômes ?

Dans sa forme la plus courante, l’arthrose est considérée comme une arthrite dégénérative. Pourquoi ? En fait, ce sont les cartilages, ayant pour mission de protéger les os de l’articulation, qui sont victimes d’usure. L’arthrose se matérialise souvent par l’apparition de petites excroissances sur les os : ces dernières s’avèrent être douloureuses et provoquer une gêne dans les mouvements quotidiens.

Les articulations qui sont le plus sujettes à l’arthrose sont souvent celles qui sont le plus sollicitées comme par exemple le genou, la hanche soit en pratiquant une activité professionnelle qui les fait beaucoup travailler, soit par la pratique d’un sport à fréquence importante.

Pourquoi la polyarthrite rhumatoïde est-elle une forme d’arthrose plus grave ?

La polyarthrite rhumatoïde est une forme sévère d’arthrose. Elle se caractérise principalement par une inflammation qui touche le corps. Les articulations sont alors déformées et, bien sûr, excessivement douloureuses et invalidantes. Les articulations qui sont le plus couramment touchées par cette arthrite inflammatoire sont les mains, les poignets ou les pieds. Cette inflammation et la déformation de l’articulation handicapent lourdement les personnes qui en souffrent : non seulement, elles doivent supporter la douleur, mais elles ont beaucoup de mal à accomplir les gestes les plus simples.

Comment vivre avec les douleurs provoquées par l’arthrite ?

Nous venons de voir que, quelle que soit la forme d’arthrite dont une personne se trouve atteinte, elle va devoir apprendre à vivre avec ces douleurs permanentes plus ou moins importantes et handicapantes, ce qui n’est pas toujours évident. En effet, les personnes touchées doivent faire face à des poussées d’arthrite plus ou moins fortes, dont elles ne peuvent bien sûr prévoir l’intensité.

Comme bien souvent, dans ces poussées d’arthrite, les muscles ou les tendons se contractent volontairement ou involontairement comme réflexe de défense contre la douleur. C’est pourquoi on recommande souvent aux patients, en plus bien sûr des traitements qui leur sont donnés, de tenter de se détendre le plus possible, notamment durant les phases de rémission.

On peut leur suggérer de trouver un peu de répit dans le repos, le sommeil où, durant cette phase, les muscles vont être au repos et procurer une accalmie normalement réparatrice.